Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • : une histoire, un dessin, mieux qu'une thérapie
  • Contact

Profil

  • Bananolue
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication

Catégories

14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 20:53

Un dernier coup d'oeil lui montra les Macaques de dos, finissant leur repas favoris de pauvres chats errants, probablement infectés, vu leur pelage éparse. De ça, ils s'en fichaient bien, étant eux-même l'image du virus.

Léa réfléchissait à toute allure. Elle ne pouvait pas prendre le risque de sortir avec trois Macaques dans son jardin, mais elle ne pouvait pas abandonner Lili. Sortir était de la pure folie, selon ses critères en tout cas. elle se mordillait la lèvre. La témérité n'était pas son fort, mais la lâcheté non plus. Et elle avait besoin de Lili. Les chats mutants non infectés reniflaient les malades avant même qu'on soit capable de déterminer s'ils étaient atteints. Et puis c'était sa seule compagnie depuis des semaines. Les derniers voyageurs avaient repris la route depuis longtemps. Ils lui avaient bien proposé de l'amener avec eux, mais elle avait décliné l'offre, se trouvant maint et maint raison de rester. Tout ces Macaques dehors, ces animaux infectés pouvant transmettre le virus, ça lui fichait la trouille. Dans cette maison elle était en sécurité, du moins pour un temps, elle aviserait si ça devait changer. Le sous-sol était plein de nourriture, peut-être qu'un jour d'autre gens s'arrêteront, peut-être qu'alors Lili et elle partiront. Mais pour l'heure...

Elle tritura ses cheveux châtains clair dans un geste de forte nervosité. Sacré dilemme. Son estomac se noua et elle se mit à souhaiter de tout son être que la chatte ne prenne pas peur d'un coup et ne file à découvert. Sinon s'en serait fini d'elle. C'était une femelle intelligente, presque capable de parler grace à sa mutation particulière et Léa lui avait déjà expliqué le danger des Macaques et leur forte agressivité. Ils avaient également une particularité, ils ne possédaient aucun odorat. Leur ouïe n'était pas bien meilleure, par contre leur vue percevait le moindre mouvement, même de nuit. Ainsi si Lili restait cachée derrière les lauriets, il y avait peu de chance qu'ils se rendent compte de sa présence.

Il lui fallait trouver une solution, et vite. La nuit ne tarderait pas à tomber, et ça serait elle, Léa, qui ne verrait plus rien, alors que les Macaques seraient à leur avantage. La nuit leur agresivité était décuplée. Si seulement elle pouvait se faire voir de Lili mais pas des monstres. Rah ! pesta-t-elle intérieurement. Pourquoi ces gros moches ne partaient pas de son jardin ! Apés tout ils avaient fini leur repas. L'un d'entre eux était même en train de déféquer contre un arbre, un ancien cerisier probablement, malade visiblement. Image d'un quotidien post-pandémique.

Partager cet article

Repost 0
Published by ancilla-et-cauchemars.over-blog.com - dans "LES LAPINS"
commenter cet article

commentaires

flots-imaginaire.over-blog.com 06/12/2010 17:51


"Ces gros moches"! J'aime trop cette expression!
Kiss