Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • : une histoire, un dessin, mieux qu'une thérapie
  • Contact

Profil

  • Bananolue
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication

Catégories

21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 10:21

Elle jeta un autre coup d'oeil anxieux par la fenêtre à barreaux. Les Macaques s'étaient installés plus loin sur la gauche au fond du jardin, tout prés d'un vieux rhododindron. La distance entre le laurier derrière lequel se cachait Lili et la gueule béante et dentée des Macaques ne serait jamais assez importante. Mais que comment faire autrement ?

Tout doucement, Léa entreprit d'ouvrir la fenêtre. Si les Macaques entendaient le moindre bruit, s'ils voyaient le moindre mouvement, ils s'énerveraient. S'ils voyaient Lili courir, ils s'énerveraient. L'air frais de la fin de journée s'infiltra un peu dan sla maison, ignorant le danger. Comme Léa aurait souvent voulu n'être qu'un courant d'air. Dehors une deur d'excréments flottait, mélangée à celle d'herbe humide. Léa glissa trés légèrement la tête sur le rebord. Elle transpirait. De cette sueur acide qui pique le nez, la sueur de la peur. Son coeur battait la chamade et, malgré la fenêtre ouverte, elle manquait d'air. Je fais ça pour toi mon chat-chat, pensa-t-elle pour se donner le courage qu'elle ne connaissait pas, alors bouge toi le cul de rentrer. Et comme si Lili avait pu entendre ses pensées, ce qui était fort probable, elle pointa son petit museau rose en dehors de la haie. Ses yeux d'un bleu turquoise brillaient intensement, les pupilles dilatées. Comment Léa avait-elle pu l'oublier ? Allé Lili, cours ma chichoune, cours. songea Léa le plus fort possible, espèrant de toute son âme envoyer ces mots à son chat, son amie. Lili s'extraya lentement et silencieusement de la haie. Au dernier moment, Léa comptait passer les bras par les barreaux pour l'aider à grimper le long du ur en crépis. La fenêtre se trouvait à au moins un mètre cinquante de la terrasse, elle aurait besoin d'un coup de main.

Sur ses coussinets, Lili trottinna prestement sur l'herbe. Par chance la pluie qui était tombé trente minutes plus tôt avait ramolli l'herbe et les feuilles mortes. Si bien que la chatte atteint le mur de la maison sans même que les Macaques ne lève leur museaux plissés. Arrivée sous la fenêtre, Léa remarque ce qui s'apparentait à un sourirede soulagement, sur les babine de sa minette. "allé, saute, souffla Léa le plus faiblement possible, dépêche toi." En proie à une peur intense, les derniers mots moururent dans la bouche de Léa. Lili se recroquevilla, son arrière train remua. Elle bondit, déplayant complètement son corps musclé de chat. Elle sortit les griffes pour mieux aggripper le crépis. Ses pattes arrière ripèrent sur le revêtement rèche de la maison. Léa tendit les bras au maximum mais la loupa. Le bruit des griffes contre le mur résonna comme un coup de feu. Pas besoin d'une ouïe finepour l'entendre.

Il se répercuta encore et encore, à moins que ce ne fut dans son esprit. Son coeur s'arrêta avant de repartir de plus belle. La sueur coulait à son front, ses lèvres tremblaient. La peur souda ses articulations. Un horrible cri déchira l'air. Les Macaques les avaient repérées. "Nonononon, gémit-elle n expulsant l'air qu'elle avait bloqué, pitié." Ses mains tremblaient sous l'adrénaline, ses paumes étaient glissantes. "Allé Lili, recommence" erructa-t-elle. Sa voix monta dans les aigue et meme si elle chuchottait c'était trop fort.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bananolue - dans "LES LAPINS"
commenter cet article

commentaires

flots-imaginaire.over-blog.com 06/12/2010 18:05


J'aime ton histoire, elle est originale... Ah, si seulement j'avais ce même sens de l'imagination...
J'ai remarquée (et je dis ça car je fais les mêmes fautes aussi sur mon blog) que soit : -tu ajoute des lettres; -tu en efface: ou encore -tu mélange des mots; -tu as aussi la fâcheuse idée de
changer les lettres comme par ex : tu a écris Lile au lieu de Lili.
J'espère ne pas te vexer en te faisant remarquer ça..

Kiss!