Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • : une histoire, un dessin, mieux qu'une thérapie
  • Contact

Profil

  • Bananolue
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication

Catégories

18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 18:56

Léa fit le tour du salon en cherchant une solution pour venir en aide à Lile. La chatte blanche ne tiendrait pas longtemps cachée, elle-même sentait grandir sa peur. Spectacle quotidien soit, mais dangereux tout de même. Toutes les portes et fenêtres étaient fermées par de lourds volets, servant de protection contre les Macaques. C'était une assez grande maison, avec un étage. Sur le côté un garage y avait été rajouté bien avant que l'épidémie n'attaque. La lourde porte du garage avait été condamnée par les anciens propriétaires, Léa n'avait jamais cherché à l'ouvrir. A quoi bon, si c'était fermé c'est qu'il y avait une raison. La curiosité n'était pas le fort de Léa. A l'étage, les fenêtres ne pouvaient qu'être entrebaillées pour créer des courants d'air. Le seul moyen que Léa trouva pour récupérer Lili était les petites fenêtres encadrant la cheminée. Des barreaux les protégeaient et elles étaient bien trop étroites pour qu'un Macaque n'entre. Lili aurait peut-être du mal à se glisser entre les barreaux, c'était un chat aussi grand qu'un chien moyen, mais ce n'était pas infaisable. Elle ne voyait pas d'autre solution. Léa était une jeune fille d'une vingtaine d'années, trés généreuse, les derniers visiteurs étaient repartis avec nourriture et essence, mais pas courageuse pour deux sous. Jamais elle n'aurait osé laisser sa chatte dehors, mais pas un instant il ne lui vint à l'esprit de se jeter à découvert pour la secourir. La chaleur de la peur la thétanisait, à chaque situation inconnue, tout son esprit se fermait, c'était pour cette même raison que les voyageurs étaient repartis sans elle. C'était également peut-être our cette raison qu'elle était toujours en vie. Ses parents n'avaient pas échappaient à l'épidémie, enfin son père fut contaminé trés vite et sa mère se suicida pour ne pas avoir à en passer par là. Léa ne lui en voulait pas, pas vraiment en tout cas, parfois le matin un peu quand elle se réveillait terrifiée par ses cauchemars. Trois ans aprés, même si la vie tentait de se redresser, les gens fabriquaient un quotidien malgré les Macaques, elle avait bien sû se débrouiller seule. Et ce en grande partie grâce à Lili.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bananolue - dans "LES LAPINS"
commenter cet article

commentaires

flots-imaginaire.over-blog.com 06/12/2010 17:57


J'veux pas faire ma prof mais thétanisait ça s'écrit sans le "h"! TETANISAIT!