Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • Le blog de ancilla-et-cauchemars.over-blog.com
  • : une histoire, un dessin, mieux qu'une thérapie
  • Contact

Profil

  • Bananolue
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication
  • timide, préférant l'humour à toute autre forme de communication

Catégories

19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 23:13

Elle ouvrit les yeux lentement, plutôt reposée, paisible. Puis l'humidité qui imbibait ses vêtements la réveilla un peu plus. Des douleurs dans les membres lui rappelèrent l'endroit dans lequel elle venait de passer la nuit. Elle se mit faiblement sur son séant. Tout contre elle Lili ronronnait. D'une main tremblante elle caressa furtivement sa fourrure chaude. La réalité lui tomba dessus brusquement et la sensation paisible qu'elle avait ressentit quelques secondes plus tôt se dissipa totalement pour laisser la place à l'angoisse. Elles avaient quitté la maison et sa sécurité. Et ce matin elle se réveillait dans un terrier froid et humide, pour éviter de se faire démembrer par des monstres puants et violents, qui avaient pu tout aussi bien être ses voisins dans un passé pas si lointain. Les larmes lui montèrent aux yeux. Elle ne savait même pas pourquoi.

Se reprenant, elle se dégagea de Lili pour aller jeter un oeil au dehors. D'aprés l'heure à sa montre, les Macaques ne devaient plus se balader partout. Elles devaient reprendre la route vers le Sud.

Dehors le jour se levait tout juste. Léa s'arrêta face aux premiers rayons du soleil s'accrochant péniblement à l'horizon. Une lourde brume couvrait les champs à perte de vue, volant au passage les couleurs du levant. C'était beau. Beau comme jamais. Léa fut saisit. Rien ne pouvait égaler un pareil instant. Le bruit des feuilles mortes la sortit de sa contemplation. Lili s'étira, miaulant faiblement. "Bon, marmonna Léa en retournant dans le terrier pour y prendre son sac, je crois qu'on peut repartir." L'instant était passé. Et la journée à peine entamée. Encore beaucoup de kilomètres à parcourir. Sans même savoir ce qu'elle pourrait trouver.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bananolue - dans "LES LAPINS"
commenter cet article

commentaires